Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Appel de Pierre et André. Peinture de Duccio, 13°-14° siècle, Sienne.

3° dimanche ordinaire / 21 janvier 2018.

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc   (Marc 1, 14-20)

Après l’arrestation de Jean le Baptiste, Jésus partit pour la Galilée proclamer l’Évangile de Dieu ; il disait : « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. » Passant le long de la mer de Galilée, Jésus vit Simon et André, le frère de Simon, en train de jeter les filets dans la mer, car c’étaient des pêcheurs. Il leur dit : « Venez à ma suite. Je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes. » Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent. Jésus avança un peu et il vit Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans la barque et réparaient les filets. Aussitôt, Jésus les appela. Alors, laissant dans la barque leur père Zébédée avec ses ouvriers, ils partirent à sa suite.


*

Dans le récit de l’Evangile de Marc, le peintre s’est attaché sur la première rencontre de Jésus avec Pierre et André. Jean-Baptiste est mis en prison; Jésus a pris le relais et reprend son message : « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous. » Il ajoute, en plus : « Croyez à l’Évangile. » Et Marc commence à dévoiler où conduis la foi en Jésus et en son Évangile par cette première rencontre. Le peintre illustre la scène de Jésus passant « le long de la mer de Galilée » et interpellant Pierre et André. Ceux-ci sont dessinés dans l’exercice de leur métier de pêcheurs. Leurs regards croisent celui de Jésus. Marc résume brièvement leur dialogue par ces mots de Jésus : « Venez à ma suite. Je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes. »

Les deux futurs disciples, interrompus dans leur travail, sont invités à une rupture plus profonde : « Venez à ma suite. ». Ainsi se produit, pour eux comme pour tous ceux qui découvrent Dieu, une nouvelle étape de leur vie. Dès le commencement, à l’aube de l’humanité toute neuve, l’alliance donnée à Adam et Ève est signifiée ainsi : « L’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et tout deux ne ferons plus qu’un » (Livre de la Genèse 2,24). Puis à Abraham : « Quitte ton pays, ta parenté et la maison de ton père, et va vers le pays que je te montrerai. » (Livre de la Genèse 12,1).

Le peintre, ici, a fait, à Pierre et André, les cheveux et la barbe blanches : il est possible qu’il ait voulu signifier que les futurs apôtres sont de l’alliance ancienne, des temps dépassés. Or la plupart du temps, les  peintres leur donnent la même allure jeune de Jésus. Alors, l’hypothèse peut se développer : Jésus veut les faire passer de l’ancienne alliance à une nouvelle alliance; il veut inaugurer des temps nouveaux avec des compagnons d’une génération nouvelle.

Marc souligne le but de cette invitation à aller avec Jésus : « Je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes. » Jésus fait entrer Pierre et André dans une relation dynamique nouvelle vis-à-vis des autres : selon une interprétation traditionnelle, le pêcheur d’hommes repêche celui qui a raté sa vie pour le faire passer à une vie meilleure. Ici, le premier « passeur » est Jésus lui-même : il leur ouvre  son univers et les disciples ne feront plus qu’ « un seul » avec lui. Jésus les initiera à ce compagnonnage et les y éveillera progressivement. Au fur et à mesure des événements de cette vie avec lui, il leur dévoilera ce lien qui les unit à lui : « Qui vous écoute m’écoute » (Luc 10,16)… « Ce que vous avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait » (Mathieu 25,40)… « Allez! De toutes les nations faites des disciples… Je suis avec vous chaque jour, jusqu’à la fin du monde » (Mathieu 28,19-20)… « Moi, je suis la vigne, et vous, les branches. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruit… » (Jean 15,5).

Ainsi celui qui découvre l’Évangile se laisse entrainer par cette découverte personnelle du Christ. Alors, comme dit Pierre, « Ce que chacun de vous a reçu comme don de la grâce, mettez-le au service des autres. » (1° lettre de Pierre 4,10)

Le Psaume 24 (4-7) nous invite : « Seigneur, enseigne-moi tes voies, fais-moi connaître ta route. Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi, car tu es le Dieu qui me sauve. Rappelle-toi,Seigneur, ta tendresse, ton amour qui est de toujours. Dans ton amour, ne m’oublie pas, en raison de ta bonté, Seigneur ».
 

Tag(s) : #Images d'Évangile

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :