Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Dimanche 17 mars 2019, 2° dimanche de Carême, Année C

 

Transfiguration, 15°-16° siècle, musée Tretiakov, Moscou

 

Évangile de Jésus, Christ, son Saint Luc.

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc   (Lc 9, 28b-36)

 

En ce temps-là, Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il gravit la montagne pour prier. Pendant qu’il priait, l’aspect de son visage devint autre, et son vêtement devint d’une blancheur éblouissante. Voici que deux hommes s’entretenaient avec lui : c’étaient Moïse et Élie, apparus dans la gloire. Ils parlaient de son départ qui allait s’accomplir à Jérusalem. Pierre et ses compagnons étaient accablés de sommeil ; mais, restant éveillés, ils virent la gloire de Jésus, et les deux hommes à ses côtés. Ces derniers s’éloignaient de lui, quand Pierre dit à Jésus : « Maître, il est bon que nous soyons ici ! Faisons trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. » Il ne savait pas ce qu’il disait. Pierre n’avait pas fini de parler, qu’une nuée survint et les couvrit de son ombre ; ils furent saisis de frayeur lorsqu’ils y pénétrèrent. Et, de la nuée, une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi :écoutez-le ! » Et pendant que la voix se faisait entendre, il n’y avait plus que Jésus, seul. Les disciples gardèrent le silence et, en ces jours-là, ils ne rapportèrent à personne rien de ce qu’ils avaient vu.

*

Avec la manière habituelle des icônes orientales, le peintre évoque la scène en deux parties, suivant les deux parties du texte d’évangile. En haut, Jésus entouré d’Élie (à gauche) témoignant la main tendue de la divinité du Christ et de Moïse (à droite) portant les tables de la Loi. Jésus, en blanc comme la lumière rayonnant sous forme d’une étoile dont il occupe le centre. De ce centre, émanent trois cercles signifiant la SainteTrinité. Dans chaque coin, tout en haut, deux niches : en arrière d’Élie, une évocation de sa montée au ciel, et, en arrière de Moïse, sans doute une évocation de l’eau jaillissante dans le désert.

 

Des pieds du Christ, trois rayons bleus rejoignent les trois apôtres à qui est destinée cette révélation. En bas du dessin, « saisis de frayeur » par cette transfiguration, les trois apôtres sont complètement bouleversés. Le premier à gauche, Pierre relève la tête et les mains vers Jésus et propose de construire trois tentes. Ces tentes de Pierre évoquent la « fête des tentes », au moment des moissons : en remerciant Dieu pour cette moisson, le peuple hébreu commémorait aussi le moment de son histoire où le Dieu vivant avait combattu avec vigueur « dans la nuée » depuis l’Égypte pour lui donner cette Terre Promise de Palestine. Jésus indique que « son départ qui allait s’accomplir à Jérusalem » était la phase ultime du combat de Dieu pour la délivrance de l’humanité.

 

Les trois rayons bleus indiquent que la nuée vient rejoindre les trois autres : ceux-ci sont introduits dans l’espace divin par la grâce de Dieu pour y accueillir la parole proférée papa voix : « Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi :écoutez-le ! » Ainsi se dit le dessin de Dieu : suivre Jésus dans son départ de cette terre pour pénétrer en Dieu.

 

De chaque côté de l’icône, au milieu, de chaque côté, deux niches : à gauche, Jésus prend « avec lui avec lui Pierre, Jean et Jacques, et gravit la montagne »; à droite, Jésus défend à ses apôtres de parler de cet événement.

 

Enfin « pendant que la voix se faisait entendre, il n’y avait plus que Jésus, seul ». Pour continuer à marcher avec Jésus, il n’y a plus que la foi en ce Fils de Dieu qui nous guide et combat avec nous.

Tag(s) : #Images d'Évangile

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :